A la Une !Pro Farm Manager

L’équipe de Pro Farm Manager répond à nos questions

Alors que sa sortie se précise et que les premières captures d’écran commencent à être dévoilées, nous avons voulu en savoir un peu plus que Pro Farm Manager, une simulation un peu à contre courant des « Farming Simulator Like », et c’est Christophe Lemaire de l’équipe du studio Expone qui nous répond.

B.G. : Christophe Lemaire bonjour. Vous faites partie de l’équipe de développement de Pro Farm Manager, nouveau titre à venir sur le marché de la simulation agricole. Pouvez-vous nous présenter l’équipe et le studio plus généralement ?

Christophe Lemaire : Deux studios sont impliqués dans le projet Pro Farm Manager, Expone et Aslak Studio. Le premier, dont je fais partie avec Baptiste et Quentin (c’est une petite structure), apporte son expertise et son savoir-faire en termes de contenu/données et expérience joueur. Nous développons depuis une douzaine d’années le jeu par navigateur SimAgri, et de ce fait nous connaissons bien ce secteur qu’est l’agriculture vidéoludique.

Aslak Studio apporte quant à lui son savoir-faire dans l’intégration du moteur de jeu, ainsi que ses compétences pour les modélisations et animations liées au contenu (matériels agricoles, bâtiments, animaux, végétation…). Une dizaine de personnes en tout travaille sur le projet.

PFM_animation_pulverisateur

B.G. : Etant donné le passé du studio, avec SimAgri qui a été la première simulation agricole sérieuse, qu’attendez-vous de Pro Farm Manager ? Un côté un peu plus ludique ?

C. L. : C’est exactement ça, SimAgri est extrêmement complet et en constante évolution, mais n’intègre aucun graphisme ou rendu visuel (compte tenu du positionnement du titre ça semble logique). A l’inverse, Pro Farm Manager va proposer un univers de jeu en 3D, tout en intégrant une partie du contenu de SimAgri.

B.G. : On sait aujourd’hui que les développeurs de Farming Simulator tente de garder un équilibre en plaisir de jeu et simulation, là où ceux de Cattle and Crops misent tout sur l’aspect simulation. Comment souhaitez-vous positionner le titre face à la concurrence ?

C. L. : Avant toute chose, Pro Farm Manager ne permet pas aux joueurs de conduire les engins agricoles comme c’est le cas dans Farming Simulator ou Cattle & Crops. Notre titre est axé sur la gestion globale d’une exploitation agricole. Il y a bien évidemment le matériel agricole, mais les actions et déplacements sont gérés directement par le programme. Par exemple pour labourer une parcelle, le joueur choisit un tracteur, une charrue, ainsi que la parcelle, l’action est ensuite effectuée automatiquement avec une animation de déplacement, de labour, de demi-tour en bout de parcelle… Le jeu est donc orienté gestion/stratégie.

PFM_details_batiments

B.G. : Concrètement comment se déroule une partie type lorsqu’on lance le jeu pour la première fois ?

C. L. : La première chose à faire est de choisir le pays (France, Allemagne, Etats-Unis, Pologne…) et la région ou installer son exploitation agricole. Cela va influencer le relief, le climat, la météo… ce qui rend la partie plus ou moins facile. Ensuite on débute sa partie avec une maison d’habitation (c’est le corps de ferme), 24 Points d’Actions (chaque action nécessite des PA) et un vaste territoire de 600 hectares environ. On dispose aussi d’une somme d’argent pour commencer à acheter son matériel ou des animaux, construire des bâtiments, créer et acheter des parcelles. Un tutoriel est également disponible pour se familiariser avec le fonctionnement et l’utilisation de l’interface. Enfin, la partie commence à la fin de l’hiver, ce qui permet de faire des semis assez rapidement et donc récolter dès l’été.

B.G. : Pouvez-vous nous parler de la partie élevage, qui est un peu le point faible des autres simulations ?

C. L. : Pro Farm Manager offre la possibilité d’élever des vaches, cochons, moutons, chèvres et volailles, le tout répartit sur plusieurs races (20 en tout). Chaque animal a bien entendu ses propres caractéristiques (cycle reproduction, croissance, production lait/œuf, prolificité naissance…) dont certaines peuvent être améliorées avec la reproduction et la génétique.

Chaque espèce nécessite un bâtiment spécifique, et plusieurs rations sont proposées pour alimenter les animaux. Il faut également les abreuver, mettre de la litière (sauf pour les cochons), retirer le fumier ou lisier… L’élevage permet de vendre les animaux à l’abattoir ainsi que les différentes productions (lait, œuf). Le joueur qui s’oriente vers l’élevage a de quoi s’occuper.

B.G. : Idem pour le machinisme, puisque les grosses communautés de joueurs actuelles sont plutôt des fans de gros engins. Quelles seront les firmes présentes ? Avez-vous des partenariats ?

C. L. : Concernant les matériels agricoles, nous nous sommes inspirés des modèles réels, mais aucune firme n’est représentée. Il n’y a donc aucune marque officielle, mais c’est un choix volontaire qui nous permet de garder une totale liberté sur le jeu et son orientation.

Concrètement, le joueur a à sa disposition une gamme complète de matériel afin de pouvoir réaliser tous les travaux agricoles. Cela va du cover-crop à la presse à balle ronde, en passant par l’arracheuse de betterave ou le télescopique. Plus de 100 modèles sont proposés. Le joueur doit tenir compte des puissances pour utiliser les matériels agricoles, la consommation en carburant est également intégrée, ainsi que l’usure, l’entretien et les pannes.

D’autre part, un système de Niveau de Maitrise évolutif (pour chaque type de matériel) qui va de 0 à 10 permet d’utiliser au mieux tel ou tel matériel. Ainsi, un joueur qui débute avec un Niveau de Maitrise de 0 pour le tracteur aura plutôt intérêt à acheter un tracteur de faible puissance qui requiert une maitrise de 0 plutôt qu’un tracteur de 500 chevaux qui nécessite lui un Niveau de Maitrise de 10. Il économisera ainsi du temps lors des actions, ainsi que du carburant étant donné qu’il maitrise mieux ce type de modèle.

La gestion du parc matériel est importante puisqu’elle permet au joueur qui le souhaite d’optimiser les différentes charges liées à ce poste.

B.G. : Y aura-t-il la possibilité de jouer en multi ? Jusqu’à combien de joueurs ?

C. L. : Pro Farm Manager propose 2 modes de jeu. Le mode Solo, qui comme son nom l’indique permet de jouer seul, et le mode Multi qui permet de jouer avec d’autres joueurs.

Ce mode Multi est jouable dans un univers persistant, et ce sur chaque pays disponible. Le nombre de joueur est donc illimité. Dans ce mode de jeu, chaque joueur dispose de sa propre ferme, mais des actions à plusieurs sont possibles. Achat de matériel en commun, possibilité d’appeler un autre joueur pour travailler une parcelle, achat/vente d’animaux ou de matériel… Les groupes de joueurs peuvent aussi participer à des quêtes et gagner des récompenses.

B.G. : Le jeu sera-t-il « modulaire » comme Farming Simulator et son ouverture aux nombreux mods ?

C. L. : Il est prévu de proposer aux joueurs du contenu supplémentaire. Ce pourra être des accessoires pour matériel, des éléments de décors, des textures supplémentaires pour les bâtiments… afin que chaque joueur puisse personnaliser sa ou ses parties. Par contre, les contenus supplémentaires devront être obligatoirement validés par notre studio avant d’être intégrés au jeu s’ils sont proposés et réalisés par des joueurs.

B.G. : Le jeu ne sera disponible que sur PC, quelle sera la configuration nécessaire ? Utilisez-vous un moteur graphique fait maison ?

C. L. : C’est bien ça, disponible sur PC via Steam. Pour la configuration, le jeu est optimisé afin de pouvoir fonctionner sur la plupart des machines. Pour le moment nous sommes sur la base suivante :

  • Système d’exploitation : Windows 7/8/10
  • Processeur : 2.0 GHz Intel ou équivalent AMD dual-core
  • Mémoire vive : 2 GB de mémoire
  • Graphiques : Nvidia Geforce GTS 450/AMD Radeon HD 6770 ou supérieur
  • DirectX : Version 11
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 40 GB d’espace disque disponible

Pour le moteur graphique, le studio utilise Unity. [NDLR : pour ceux qui ne connaissent pas, le moteur est capable de faire des merveilles graphiquement : https://www.youtube.com/watch?v=Qa0S9JS3XVk]

B.G. : Une date de sortie officielle ?

C. L. : Pour le moment non. Par contre, une version « Accès Anticipé » via Steam sera disponible avant le lancement de la version officielle.

Merci Christophe, et RDV très bientôt sur SimulAgri Paysan Breton pour suivre ce titre très prometteur. 

Voir plus

Bruno Giacobbé

Webmaster de paysan-breton.fr (mais pas que). Joueur de Farming Simulator devant l'éternel... (et futur farmer de Pro Farm Manager ?).

Articles connexes

Laisser un commentaire

Close